Pour être certain de garantir une véritable traçabilité, le commerce équitable possède différents labels. Ils permettent aux consommateurs une meilleure lisibilité et une garantie que les produits proposés ont bien suivis les exigences du commerce équitable.

Le label commerce équitable

Les trois labels qui représentent le commerce équitable sont Max Havelaar, Ecocert Equitable et Symbole des Producteurs Paysans. Pour mieux comprendre leur importance et leur signification, vous devez vous demander ce qui se cachent derrière ces labels. Petites explications.

Pourquoi un label en commerce équitable ?

Un label précise qu’un produit a été obtenu en suivant des règles et des critères précis. Pour le commerce équitable, ce label est très important car il garantit les conditions dans lesquelles le produit proposé a été fabriqué.

Chaque label possède ces propres critères mais il repose en général sur le respect d’un cahier des charges strict, mais aussi sur la transparence, les conditions et l’âge des employés ainsi que le respect de l’environnement ou encore une rémunération minimale pour les producteurs qui offrent leur travail.

Le Symbole des Producteurs Paysans

Créé en 2006, ce label est le premier qui a été créé dans le cadre du commerce équitable. A l’origine, il a été mis en place par la fédération des producteurs latino-américains en partenariat avec Fairtrade International.

Réservé aux producteurs qui appartiennent à des structures collectives comme des organisateurs de producteurs ou de coopératives, ils présentent régulièrement de nouveaux produits.

Le label Max Havelaar

Représentant le label le plus connu dans le domaine du commerce équitable, il est facilement reconnu par les consommateurs. Les valeurs défendues par ce label sont avant tout :

  • Des prix minimum garantis pour une juste rémunération des producteurs
  • Un type d’agriculture spécifique pour les produits issus du commerce équitable
  • La traçabilité des produits

Le label Max Havelaar s’adresse aussi bien aux coopératives qu’aux plantations exploitées par un seul producteur. L’agriculture paysanne avec une main d’œuvre salariée est privilégiée par tous les labels.

Max Havelaar a notamment permis de proposer du coton, du cacao et du sucre issu du commerce équitable. La différence de ce label avec les autres réside dans le fait que si un seul ingrédient est issu du commerce équitable, le produit sera considéré comme tel. Tranchant avec l’idée selon laquelle tout ce qui peut être issu du commerce équitable doit l’être, le problème réside souvent dans la traçabilité des autres ingrédients qui entrent dans la composition d’un produit.

Ce mode de fonctionnement est d’ailleurs largement critiqué par d’autres labels comme Ecocert Equitable. En tant que consommateur, mieux vaut être averti par les réelles pratiques dans le domaine du commerce équitable.

Le label Ecocert Equitable

Spécialisé dans les produits issus de l’agriculture biologique, le rôle de cet organisme de certification est d’offrir le label aux producteurs qui offrent des produits de qualité.

Reconnaissable grâce à ses couleurs et son inscription en lettres capitales sur les produits, vous pourrez repérer facilement ces produits. Aussi bien bios qu’équitables, ils représentent actuellement des produits de qualité supérieure pour tous les consommateurs.

Written by Sandy