Le producteur doit suivre la procédure pour obtenir le label bio
janvier 30, 2019 Bio Pas de commentaire

Le label bio concerne les produits qui ne possèdent aucun produit chimique. Ils doivent été obtenus de façon complètement naturelle sans aucun recours à des traitements qui demandent des substances chimiques. Pour obtenir ce fameux label, vous devez savoir que le producteur doit passer un contrôle exigeant.

Comment obtenir le label bio quand on est producteur ?

Lorsqu’un producteur a fait le choix de l’agriculture bio, le label bio va lui permettre de mettre en valeur ses produits. Les consommateurs qui souhaitent choisir uniquement des produits bio pourront s’y référer. Pour pouvoir obtenir cette certification, une procédure précise est à suivre.

Une demande auprès de l’organisme spécialisé

Pour pouvoir être reconnu comme un producteur bio de qualité, il est indispensable de remplir et de transmettre sa demande à l’organisme habilité. Ils dépendent du type de produit et du secteur d’activité.

Le label rouge concerne les viandes et la charcuterie. Il peut également être obtenu par les producteurs d’œufs, de saumon et de miel. Pour espérer pouvoir également l’afficher sur ses produits, il faudra transmettre sa demande à l’Etat via l’Institut National de l’Origine et de la Qualité. Les tests réalisés concernent la provenance des produits, le mode de production ainsi que le goût vont déterminer l’acceptation ou le refus.

Le label d’agriculture biologique AB vous assure que les produits proposés sont composés au minimum de 95% d’ingrédients venant de l’agriculture biologique naturelle. Pour obtenir ce label bio, le producteur devra transmettre sa demande au ministère de l’agriculture qui en a défini les critères. Les fertilisants chimiques et les terrains ayant reçu des traitements chimiques dans les 3 dernières années ne pourront pas recevoir ce label bio.

Des contrôles réguliers

Avant de donner le label bio à un producteur, l’organisme spécialisé va se rendre sur l’exploitation pour s’assurer qu’elle réponde bien à toutes les exigences. Plusieurs points de vérifications seront utiles avant de valider la demande. Le choix des engrais et pesticides doit être naturel, tout comme le traitement jusqu’à sa mise sous vide. Si chaque étape est bien respectée et conforme au cahier des charges du monde biologique, le label sera offert au producteur.

Une fois le label obtenu, il faut savoir qu’une visite annuelle est prévue. La visite annuelle va de nouveau examiner chaque aspect de la production. Des documents relatifs aux solutions trouvées pour son exploitation devront être fournis. Ils vont certifier qu’aucune substance chimique n’est utilisée pour mettre à disposition ses produits.

Des contrôles surprises sont également régulièrement programmés pour vérifier que les producteurs qui ont reçu le label bio respectent les règles en continu. Lorsque des insectes prolifèrent, ce type d’inspection pourra être planifiée pour s’assurer que le producteur ne triche pas.

Si c’est le cas, le label bio lui sera automatiquement retiré. Des sanctions pourront être décidées et il lui faudra faire les modifications nécessaires pour pouvoir respecter les critères et espérer retrouver son label. Il faut toutefois savoir que les organismes spécialisés seront encore plus vigilants et que les contrôles vont se multiplier les premières années. ).not(« .blank

Written by 2020horizon