Pour devenir artisan RGE, il faut suivre la procédure spécifique
février 14, 2019 rge Pas de commentaire

Obtenir le label RGE peut permettre à un artisan de travailler sur de nouveaux chantiers ambitieux. Seuls les artisans RGE sont habilités pour les travaux de rénovation ou transition énergétique. Pour pouvoir faire partie de ces professionnels « Reconnus Garants de l’Environnement », une procédure précise est à suivre.

Artisan : comment devient-on RGE ?

Ce label créé en 2011 par l’Etat et l’ADEME permet de reconnaître les professionnels qui présentent des compétences avancées dans certains travaux énergétiques. Lorsqu’une institution qualifiante reconnaît un savoir-faire et la qualité d’un travail, il sera possible de pouvoir décrocher ce fameux label RGE.

Un dossier auprès de l’organisme de certification

Pour obtenir ce fameux label rge, l’artisan doit déposer un dossier de candidature auprès de l’organisme qui se charge de la certification. Il devra mentionner pour quels types de travaux cette mention est demandée afin que l’étude de cette demande se fasse par rapport à ces compétences.

Avant de donner sa décision, l’organisme choisi vérifiera que le demandeur satisfait un ensemble de critères. Vous devez également savoir qu’une formation obligatoire est prévue pour devenir artisan rge.

Les critères du label RGE

Un artisan peut devenir RGE uniquement lorsqu’il satisfait les obligations au niveau légal ainsi qu’au niveau des compétences. Pour être certain que chaque professionnel qui va déposer un dossier puisse être considéré comme un garant de l’environnement, les points suivants seront vérifiés avec soin :

  • Une garantie décennale est obligatoire et le professionnel doit pouvoir justifier que toutes les démarches légales ont été remplies pour son entreprise.
  • Un responsable technique et opérationnel est désigné pour chaque demandeur. Son rôle va être de s’assurer que l’artisan possède bien les compétences pour lesquelles il demande le label RGE. Ces compétences émanent de l’expérience professionnelle et sera complétée par une formation courte.
  • Après l’obtention du label RGE, l’artisan doit réaliser au moins deux chantiers dans les quatre ans. Les sous-traitants choisis pendant ces chantiers devront obligatoirement posséder le label RGE.
  • Un audit de chantier sera réalisé dans les deux ans qui suivent l’octroi de ce label RGE.

La formation obligatoire pour devenir artisan RGE

Cette partie théorique est très importante car elle va donner les connaissances utiles pour devenir un véritable référent en matière d’énergie. Après la formation, un QCM complet est à remplir pour démontrer que les notions les plus importantes auront été acquises. Sa réussite conditionne l’obtention du label RGE.

Proposées par les organismes de certification en fonction du métier présenté et de la qualification souhaitée. Qualit’ENR se concentre sur les énergies renouvelables tandis que Qualitelec est spécialisé dans les formations électriques.

Une fois la formation passée, un contrôle lors d’un chantier sera réalisé pour savoir si les connaissances théoriques ont pu être appliquées sur le plan pratique. L’audit doit déterminer si les savoir-faire sont bien acquis. En cas de constatation positive, le label RGE pourra être obtenu. Une certification précisant la spécialisation sera remise à l’artisan. Valable 4 ans, une inspection annuelle est toutefois nécessaire pour la conserver d’une année sur l’autre.

Written by Sandy